» » » » Des villes intelligentes et durables

Des villes intelligentes et durables

D’ici à 2030, 2 personnes sur 3 vivront dans des villes afin de laisser libres les terres agricoles. Il apparaît donc que la ville est un point essentiel dans la gestion de la transition énergétique. Pourquoi la ville a-t-il un si gros impact sur le réchauffement climatique ?   La ville intelligente est-elle la clé ?

L’enjeu de la ville dans la transition énergétique

smart cityLes villes ont actuellement un triple enjeu : sociétal, politique et environnemental.

Il faut savoir que les villes sont les plus consommatrices en énergie et en ressources de manière générale. En effet alors que les villes représentent 2% de la surface mondiale, elles représentent également :

  • 50% de la population, et atteindra 70% de la population en 2050
  • 75% de la consommation d’énergie produite
  • 80% des émissions de GES

 

Les villes sont donc le lieu de concentration des consommations énergétiques : chauffage des logements et bâtiments à usage professionnel, transport ou encore éclairages publics. La mise en place de villes intelligentes est donc un point central pour accompagner la transition énergétique.

Qu’est-ce qu’une ville intelligente ou Smart City ?

Lorsque l’on parle de ville intelligente, il est souvent fait référence à une ville connectée, où la technologie est au cœur de l’habitat pour une gestion plus efficiente et démocratique au bénéfice des usagers et des collectivités. La ville intelligente cherche à concilier à la fois piliers sociaux, culturels et environnementaux. Au même titre que la définition du développement durable cherche à lier le pilier écologique, économique et social.

ville connectéeL’objectif principal de ces nouvelles villes est de diminuer les impacts environnementaux et de repenser le modèle d’accès aux ressources, transport, gestion des déchets et de l’énergie. Tout cela dans une volonté de « décarboner » la ville avec une urbanisation responsable.

Il existe 6 critères qui font d’une ville une SmartCity :

  • Economie intelligente
  • Mobilité intelligente
  • Environnement intelligent
  • Habitants intelligents
  • Mode de vie intelligent
  • Administration intelligente

Ces critères peuvent paraître un peu généraux mais il s’agira par exemple de réduire et d’éviter la production de déchet en prévoyant un système de récupération et de valorisation des déchets (le biogaz). Concernant l’énergie, il s’agit de renforcer la diminution des consommations et d’augmenter la production locale d’énergie. En plus de cela, une ville intelligente doit s’adapter au contexte local, aux besoins, aux priorités et aux ressources disponibles. Il n’existe donc pas un seul type de ville intelligente.

A savoir que l’union européenne a estimé qu’il faudrait 11 milliards d’euros d’investissement (publics et privés) pour assurer à 25 millions d’européens des villes intelligentes.

Le mobilier urbain interagit avec les usagers

mobilier urbain autonome
JC Decaux et ARMOR s’associent pour créer un mobilier urbain autonome en énergie

Une ville intelligente passe par la révolution numérique et par l’aménagement des espaces publics. Dans ce sens, JC Decaux, le numéro 1 du mobilier urbain en France, et ARMOR se sont associés pour mettre au point un mobilier urbain interactif et autonome. Ainsi des écrans vont être installés sur les mobiliers pour que les usagers puissent interagir avec leur téléphone. Et afin d’être autonome en énergie, un film photovoltaïque, issu d’un procédé bas carbone et sans composés rares ou toxiques, a été placé pour alimenter le mobilier grâce à l’énergie solaire. Ce film ASCA semi-transparent, flexible et ultra léger (500mg/m²) est produit en France, près de Nantes, et possède un rendement de 3.5% à ce jour. L’objectif d’ARMOR étant de doubler ce rendement d’ici les 2 prochaines années.

Le Li-fi et l’éclairage urbain

Une nouvelle technologie se répand et se commercialise comme par exemple avec la ville de Courbevoie, il s’agit du Li-Fi (light fidelity). Mais qu’est-ce que c’est ? Et bien le Li-Fi est une technologie qui permet d’avoir une connexion internet sans fil grâce à sa lampe LED qui est relié par un câble RJ45 (ethernet). Rendu possible dans les bureaux de Courbevoie par la société Lucibel, dès qu’un appareil se situe dans le champ d’éclairage de la lampe LED, il peut être connecté en haut débit 42,5 Mbit/s grâce au spectre optique (contrairement au wifi qui utilise le spectre électromagnétique). De quoi limiter les ondes électromagnétiques et assurer une sécurité des données, puisque cela passe par le flux lumineux et que la zone d’émission est restreinte.

Dernièrement, ce sont également 77 lampadaires pour l’éclairage public qui ont été équipé de cette technologie pour offrir aux passants une connexion internet. Il suffit simplement de se placer dans le halo de lumière (et de posséder un module supplémentaire, distribué par la ville, à leur smartphone car aucun appareil ne capte pour le moment le Li-Fi) pour pouvoir accéder à internet.

Plusieurs villes françaises sont considérées comme des SmartCity comme par exemple Grenoble, Issy les Moulineaux ou encore Lyon. Mais attention, une ville intelligente ne repose pas uniquement sur les installations. Si elles en font partie, c’est avant tout un ensemble qu’il faut mutualiser afin d’obtenir de meilleurs services tout en préservant l’environnement.

2 réponses

  1. […] "Internet of Things": Le futur est déjà là! Smart city : Comment faire participer les citoyens à la réduction de la fracture numérique – CSC Blogs. Colloque au Sénat : Le phénomène urbain – Cognitive cities – Smart urbanization – Green utilities. Bientôt de nouvelles bandes de fréquence pour les réseaux LoRa, Qowisio, Sigfox et Wi-Fi HaLow ? Les Etats-Unis débloquent 165 millions de dollars pour digitaliser les villes. Des villes intelligentes et durables – Blog Pages-Energie. […]

  2. Des villes à la fois intelligentes, durables et respectueuses de l’environnement, équipées de mobilier connecté et intelligent qui communique de manière efficace avec l’utilisateur et offre de véritables services aux citoyens !
    Merci pour l’article,

Répondre